Nouvelles et information

UNE MISSION COMMERCIALE DU RÉSEAU GRANDS LACS-VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT FAIT VALOIR LES POSSIBILITÉS EN MATIÈRE DE TRANSPORT DE PASSAGERS SUR LES GRANDS LACS

(St. Catharines, le 18 octobre 2005) – La délégation de la mission commerciale du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent a présenté une évaluation reluisante des possibilités en matière de croisières pour les Européens à la recherche de vacances différentes et fascinantes. Le message a été livré à Londres aujourd’hui devant la Passenger Shipping Association, qui regroupe de grands exploitants de navires de croisière et de traversiers au Royaume-Uni.


L’administrateur de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation Albert S. Jacquez et le président de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent Richard Corfe dirigent une délégation de 22 cadres supérieurs des secteurs public et privé du milieu maritime de la région des Grands Lacs, en mission d’une semaine en Angleterre et en Allemagne. Les démarches de ce groupe représentant un des plus importants réseaux navigables intérieurs d’Amérique du Nord visent à augmenter l’intérêt envers les possibilités de croisières dans les cinq Grands Lacs canadiens et américains. Les lacs constituent la plus grande étendue d’eau douce au monde, s’étendant sur des milliers de milles entre les eaux d’amont du fleuve Saint-Laurent et le port de Duluth (Minnesota), sur le lac Supérieur.


« Un nombre croissant de vacanciers qui ont déjà essayé des croisières vers des destinations traditionnelles recherchent maintenant de nouveaux trajets maritimes, a déclaré le directeur général de la Great Lakes Cruising Coalition (GLCC) Stephen Burnett. Il existe une énorme clientèle potentielle pour l’exploration des Grands Lacs et de ses 10 000 milles de littoral : qu’il s’agisse de vacanciers intéressés aux espaces sauvages isolés comme ceux de la baie Georgienne et des ports du chenal Nord ou au magasinage sur le « mille millionnaire » de l’avenue Michigan à Chicago, les Grands Lacs proposent des croisières comblant tous les désirs. »


La délégation a attiré l’attention sur les croisières dans les Grands Lacs, que ce soit à partir de grands centres métropolitains comme Toronto, Chicago, Detroit ou Cleveland, ou de petits villages dotés des rivages maritimes inoubliables. Les attractions historiques et culturelles revêtent un grand intérêt pour les amateurs de croisière dans cette région. Dans le réseau Grands Lacs-Voie maritime, les ports qui connaissent la plus grande activité en matière de croisières sont Duluth et Toronto.


Le réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent a plus que doublé le nombre de postes à quai depuis cinq ans, et le nombre de navires empruntant ses eaux a augmenté de deux tiers. La saison dernière, les retombées économiques des croisières dans le réseau de la Voie maritime se sont élevées en tout à quelque 36 millions de dollars américains.


« L’exposé présenté aujourd’hui par la mission commerciale de la Voie maritime à l’industrie britannique des croisières souligne la volonté des entités de la Voie maritime, des acteurs du réseau de la Voie maritime et de la Great Lakes Cruising Coalition de promouvoir activement la Voie maritime et les Grands Lacs nord-américains auprès d’un public international », a déclaré M. Jacquez.


M. Corfe a jugé que la réunion a été « une excellente occasion de faire valoir notre réseau directement auprès des PDG et autres professionnels de l’industrie britannique des croisières ».


« Le réseau de la Voie maritime offre aux nouveaux adeptes des croisières comme aux habitués une vaste gamme d’options et d’itinéraires leur permettant de découvrir d’inoubliables paysages maritimes et côtiers dans une atmosphère paisible et sur un réseau navigable sûr, a affirmé M. Corfe. C’est pourquoi depuis quelques années, nous avons concentré une partie de notre programme de développement du commerce sur l’objectif d’attirer des paquebots de croisière dans les Grands Lacs. »


Les délégués de la mission commerciale de la Voie maritime rencontrent des cadres supérieurs d’entreprises maritimes européennes, des représentants gouvernementaux, des organisations maritimes internationales, des exportateurs de marchandises en vrac et des représentants de l’industrie des croisières. Cette mission commerciale, la 28e entreprise depuis 20 ans, vise à faciliter les rencontres individuelles avec des chefs de file et décideurs de l’industrie maritime et à promouvoir l’utilisation du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent. En plus de l’administrateur et du président des entités américaine et canadienne de la Voie maritime, la délégation de 22 membres comprend des exploitants des plus grands ports et terminaux du Canada et des États-Unis, des propriétaires et des exploitants de navires, des agents maritimes, des représentants de l’industrie des croisières et des spécialistes du commerce maritime. La mission commerciale se rend demain en Allemagne. Les délégués rencontreront des cadres maritimes des ports de Hambourg, Brême et Brake dans le nord de l’Allemagne.