Nouvelles et information

LES DIRIGEANTS DES CORPORATIONS DES GRANDS LACS ET DE LA VOIE MARITIME SIGNENT EN CHINE UN ACCORD DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE TRANSPORTS MARITIMES

(Pékin, le 24 avril 2006) – Les dirigeants des corporations canadienne et américaine de la Voie maritime et des représentants du gouvernement chinois ont signé aujourd’hui à Pékin un accord prévoyant un plan de coopération accrue entre les trois nations en matière de transports maritimes. Le document a été signé par l’administrateur de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation (SLSDC) des États-Unis Albert Jacquez, le président et chef de la direction de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) du Canada Richard Corfe et le directeur général du service des transports maritimes au sein du ministère chinois des Communications M. Song Dexing. Le sous-ministre des Communications de la République populaire de Chine M. Weng Mengyong assistait à la signature.


Le plan de mise en œuvre de l’accord traduit une volonté d’augmenter la coopération en vue de trouver des moyens d’améliorer et de promouvoir les transports maritimes, d’améliorer les réseaux et la technologie des transports maritimes et de traiter plus efficacement les questions de gestion de l’eau d’intérêt mutuel. La coopération prendra initialement la forme de l’accueil de délégations de la SLSDC, de la CGVMSL, d’autres parties intéressées du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent ainsi que du service chinois des transports maritimes et d’autres parties intéressées qui sont associées à lui. Le domaine de coopération sera graduellement élargi pour englober des sujets plus précis comme la standardisation des navires, les règles et la réglementation de la navigation intérieure, les activités promotionnelles communes et l’utilisation et la protection des ressources en eau. L’accord entre en vigueur immédiatement et n’a pas de date d’échéance précise.


L’entente découle d’une réunion, au printemps dernier, entre des représentants des corporations de la Voie maritime et du service des transports maritimes du ministère chinois des Communications. Il en était ressorti un souhait mutuel de coopération plus structurée dans le domaine des transports maritimes. Un échange d’information entre les responsables des voies navigables intérieures des trois pays a mené à l’élaboration du plan de coopération qui veut créer un environnement plus favorable pour que ces réseaux intérieurs fassent partie intégrante des transports intermodaux. « Les Chinois sont très intéressés au partage d’information et de technologie au sujet de nos réseaux navigables intérieurs, qui sont très semblables », a déclaré M. Jacquez. Quant à M. Corfe, il a soutenu que : « La signature du plan de mise en œuvre avec le service chinois des ressources maritimes nous aidera à mettre en valeur les possibilités qu’ont nos ports de fournir de la capacité à ce marché en plein essor. »


La signature de l’accord de coopération est un point saillant de la mission commerciale d’une semaine entreprise par les dirigeants des corporations de la Voie maritime et 20 chefs de file de l’ensemble du réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent. Les participants rencontrent des hauts représentants du gouvernement et des interlocuteurs clés de l’industrie dans les centres stratégiques du commerce que sont Pékin, Shanghai, Hong Kong et Shenzhen. Ils veulent ainsi nouer les liens essentiels à la conduite efficace des affaires en Chine.


Après la cérémonie de signature, la délégation a rencontré des cadres supérieurs de la COFCO, la corporation chinoise des céréales, oléagineux et produits alimentaires. La COFCO est le plus grand importateur étatique de produits alimentaires en Chine. Elle importe actuellement des grains, des céréales et d’autres produits des États-Unis et du Canada, surtout par l’entremise des ports de la Côte ouest. La prochaine escale de la mission commerciale est Shanghai.