Nouvelles et information

LE CANAL WELLAND ENTAME SA NOUVELLE SAISON

St. Catharines (Ontario), le 20 mars 2008 - Égalant son record de la date d’ouverture la plus précoce établi en 2007, le canal Welland a entamé sa 77e année de navigation depuis son entrée en service dans sa forme actuelle avec le passage du M.V. Canadian Progress.

Le canal Welland continue de jouer un rôle vital pour les économies du Canada et des États-Unis. L’Étude des Grands Lacs et de la Voie maritime du Saint-Laurent, projet binational terminé en 2007, souligne les principaux attributs de la Voie maritime qui continueront de produire des dividendes dans les années à venir. Offrant un moyen économique et durable de transporter des marchandises, le réseau navigable est un complément aux réseaux intermodaux.

Pour tirer parti de son potentiel, la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a lancé plusieurs stratégies pour maximiser l’utilisation des écluses et chenaux existants. En font partie un tarif des péages révisé, qui sera gelé au moins jusqu’en 2011, ainsi que divers incitatifs et ristournes visant à attirer de nouvelles clientèles dans le réseau.

Dans le canal Welland, les travaux se poursuivent pour le renouvellement d’actifs qui sont en service depuis 1932. Un programme de conversion à l’hydraulique est presque terminé, des commandes hydrauliques ayant été aménagées aux écluses 2 et 3 au cours de l’hiver. Lorsque la conversion prévue des écluses 1 et 8 sera réalisée à l’hiver 2008-2009, toutes les écluses du canal Welland profiteront de cette technologie qui devrait faire baisser les coûts d’entretien à long terme.

L’écluse 7 fera l’objet d’efforts qui transformeront la façon dont les navires transitent dans le canal. Un prototype de système d’amarrage à vide y sera installé cette année afin de poursuivre la mise au point d’une technologie qui a réussi des essais opérationnels à l’écluse 8 l’an dernier. En combinaison avec un équipement de télémétrie au laser permettant au capitaine de juger avec précision son entrée dans l’écluse, le dispositif d’amarrage mains libres pourrait simplifier une grande partie du travail manuel requis pendant un éclusage.

Le projet de Rankin Renewable Power Inc. visant à créer trois centrales hydroélectriques écologiques aux écluses 1, 2 et 3 progresse constamment. Les délais sont respectés pour les centrales des déversoirs 1 et 2, qui devraient être mises en service d’ici la fin septembre 2008. Le début de la construction de la centrale du déversoir 3 est prévu à l’hiver 2009, pour une mise en service en septembre 2009.

Depuis son ouverture en 1959, la Voie maritime a servi au transport de plus de 2,3 milliards de tonnes valant plus de 350 milliards de dollars. Pour de plus amples renseignements sur la Voie maritime et son avenir, veuillez visiter www.grandslacs-voiemaritime.com.