Nouvelles et information

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT CONNAÎT UNE AUGMENTATION DANS LE TRANSPORT DES MARCHANDISES

La reprise du secteur de la fabrication dans la région des Grands Lacs fait grimper la demande pour les produits de base

Cornwall, Ontario, le 11 mai 2010 – La Voie maritime du Saint-Laurent a connu une hausse marquée du tonnage des marchandises ayant emprunté le réseau de la Voie maritime de janvier à avril 2010, comparativement à la période correspondante de l’an dernier.

Dans la première partie de 2010, le tonnage total a grimpé de 18 %, passant à 3 654 000 tonnes. Il est intéressant de souligner la hausse de 127 % du tonnage de minerais de fer destinés aux fabricants d'acier dans la région des Grands Lacs.

« Ces chiffres illustrent le rôle important que joue l’industrie de la navigation maritime dans la reprise économique qui s’amorce en Amérique du Nord, particulièrement dans le secteur de la fabrication », a déclaré Richard Corfe, président et chef de la direction de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent, qui exploite la partie canadienne du réseau. « Il est évident que le secteur de la fabrication est sur une pente ascendante et fait grimper la demande de matières premières comme le minerai de fer pour faire de l'acier, qui à son tour est utilisé dans la fabrication de biens de consommation comme les automobiles. »

La Voie maritime représente environ 75 000 emplois directs et indirects au Canada et 150 000 aux États-Unis; elle génère plus de 4,3 milliards de dollars en revenus pour les particuliers, 3,4 milliards de dollars en produits d'exploitation pour les entreprises liées au transport et 1,3 milliard de dollars en impôts fédéraux, provinciaux et locaux, selon la plus récente recherche sur la Voie maritime.

« Le secteur de la navigation maritime contribue de manière importante aux économies de la région des Grands Lacs, à laquelle elle procure des milliers d’emplois », a déclaré Collister Johnson fils, administrateur de la U.S. Saint Lawrence Seaway Development Corporation, responsable des activités pour la section américaine du réseau. « À mesure que les fabricants augmentent la production, nous nous faisons un devoir de faire en sorte que les matériaux leur parviennent à moindres coûts et en sécurité afin que de plus en plus de gens puissent recommencer à travailler. »

Le bassin des Grands Lacs abrite une importante partie des secteurs de la fabrication tant au Canada qu’aux États-Unis, ce qui comprend la vaste majorité des fabricants d'acier et d'automobiles dans les deux pays.

« Cette hausse du tonnage qui emprunte la Voie maritime se reflète sûrement dans nos activités et dans tout le secteur », a déclaré Allister Paterson, président et chef de la direction de Seaway Marine Transport, qui exploite la plus importante flotte de vraquiers sur les Grands Lacs et la Voie maritime du Saint-Laurent. « En raison du rebond économique que connaissent les principaux secteurs industriels que nous servons, particulièrement le secteur de l’acier, nous prévoyons que l’activité des flottes et l’emploi d’équipages augmenteront pendant la présente saison. »

« Notre expérience à l’extrémité ouest de la Voie maritime reflète certainement ces chiffres généraux », a déclaré Adolph Ojard, directeur général, Duluth Seaway Port Authority, l’un des plus importants ports intérieurs du monde. « Il est réconfortant d'apprendre de bonnes nouvelles pour les économies de la région. Le transport de minerais de fer et de charbon connaissant une reprise, nous prévoyons connaître une bien meilleure année. »

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Voie maritime du Saint-Laurent, veuillez consulter le site www.grandslacs-voiemaritime.com/ .

.