Nouvelles et information

LA VOIE MARITIME ENTAME SA 53e SAISON DE NAVIGATION EN PRÉVOYANT UNE HAUSSE DE 7 % DU TRAFIC EN 2011
Elle accueille favorablement les projets des transporteurs de renouveler leurs flottes

Saint-Lambert (Québec), le 22 mars 2011 – La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) prédit que les expéditions de marchandises augmenteront d’environ 7 % en 2011, pour s’élever à 39,1 millions de tonnes. C’est ce qu’elle a avancé aujourd’hui en inaugurant sa 53e saison de navigation à l’écluse de Saint-Lambert.

« Le transport de matières premières est un indice précurseur de l’économie, a soutenu le président et chef de la direction de la CGVMSL Terence Bowles. Malgré une conjoncture mondiale incertaine, nous avons des raisons d’être prudemment optimistes à l’égard de nos différents segments de marché. Selon nos projections pour la saison 2011, les expéditions de nos marchandises traditionnelles – les céréales et le minerai de fer – se maintiendront à un bon niveau. Celles de sel routier augmenteront pour reconstituer les stocks après un hiver difficile. Les cargaisons spéciales connaîtront aussi une augmentation en partie par suite de l’activité soutenue dans les sables bitumineux. »

Ian White, président-directeur général de la Commission canadienne du blé (CCB), était conférencier invité lors de la cérémonie. « La CCB expédie chaque année de 3 à 3,5 millions de tonnes de céréales aux marchés par la Voie maritime, ce qui en fait un élément vital de notre chaîne d’approvisionnement, a-t-il dit. De récentes annonces sur la construction de laquiers par diverses entreprises témoignent de notre confiance envers l’avenir de la Voie maritime. Nous comptons sur la Voie maritime pour continuer de nous aider à combler les besoins croissants de nos clients en Europe, en Afrique et en Amérique latine achetant les céréales de grande qualité produites par les agriculteurs des Prairies. »

L’Algoma Central Corporation, Canada Steamship Lines et la CCB ont annoncé qu’ils construiront des navires à la fine pointe de la technologie, ce qui laisse entrevoir un renouvellement de la flotte avec l’ajout de navires dotés de machines d’avant-garde consommant moins de combustible et offrant une meilleure performance environnementale. « Cet investissement initial de nos clients, qui s’élève à plus de 350 millions de dollars, est un solide vote de confiance envers la Voie maritime du Saint-Laurent », a fait valoir M. Bowles.

M. White a été suivi au podium par Stephen Wilkes, un dirigeant de Tata Steel, qui a des installations en Ohio, en Indiana et en Ontario. « Les transports maritimes sont essentiels pour l’industrie sidérurgique et ses clients, a déclaré M. Wilkes. Ils permettent le transport efficace de matières premières, de produits semi-transformés et de produits finis, et ils contribuent directement au secteur manufacturier canadien et américain. Nous devons unir nos efforts pour que tous les intervenants reconnaissent l’importance du réseau Grands Lacs-Voie maritime, qui assure des centaines de milliers d’emplois. »

L’administrateur de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation des États-Unis Collister Johnson Jr. a fait remarquer que le mode maritime continue d’être le moyen de transport le plus efficace sur le plan énergétique. « Alors que les prix du carburant ne cessent de grimper, a-t-il dit, un recours accru au transport de marchandises par navire réduira notre dépendance à l’égard du pétrole importé et rehaussera notre sécurité nationale. »

Depuis la création de la Voie maritime du Saint-Laurent en 1959, ses écluses et chenaux ont servi au transport de plus de 2,5 milliards de tonnes de marchandises valant plus de 375 milliards de dollars. Pour de plus amples renseignements sur la Voie maritime et son avenir, veuillez visiter le site Web www.grandslacs-voiemaritime.com.