Nouvelles et information

LE SECTEUR DU TRANSPORT DES GRANDS LACS ET DE LA VOIE MARITIME APPORTE 16 MILLIARDS DE DOLLARS À L’ÉCONOMIE CANADIENNE

Ottawa (Ontario), le 18 octobre 2011 - Les expéditions de marchandises à destination des ports du réseau de navigation des Grands Lacs et de la Voie maritime engendrent 34,6 milliards de dollars d’activité économique et 227 000 emplois au Canada et aux États-Unis, selon une étude publiée aujourd’hui. La part de l’Ontario et du Québec est de 98 000 emplois et 15,9 milliards de dollars d’activité économique.

L’étude est la première à révéler la valeur économique de l’ensemble du réseau binational Grands Lacs-Voie maritime, qui comprend plus de 100 ports. Elle a été rendue publique aujourd’hui simultanément à Ottawa, par la Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent, et à Washington, D.C., par le sous-secrétaire des Transports des États-Unis John D. Porcari.

« Les transports sur les Grands Lacs et la Voie maritime produisent d’importantes retombées économiques, a déclaré le président et chef de la direction de la Corporation de Gestion de la Voie Maritime Terence Bowles. Non seulement créent-ils des emplois dans les collectivités canadiennes, mais les industries connexes et leurs travailleurs contribuent largement à la prospérité générale de la société canadienne en assurant 4,6 milliards de dollars de revenus personnels. Par ailleurs les agriculteurs, producteurs d’acier, entreprises de construction, producteurs d’aliments et producteurs d’électricité nord-américains comptent sur les 164 millions de tonnes métriques de minerai de fer, charbon, pierre, sel, sucre, céréales, acier, éoliennes et machinerie nécessaires à leurs activités qui sont livrées par bateau chaque année. »

L’étude, qui s’appuie sur des données de 2010, a été réalisée par des consultants respectés en matière économique, Martin Associates, de Lancaster (Pennsylvanie). Elle a été soumise à un examen par les pairs aux soins de John Lawson, associé de recherche au Centre d’étude des transports de l’Université de la Colombie-Britannique. Au Canada, l’examen par les pairs a été effectué sous la surveillance de Transports Canada. Un sommaire de l’étude et son texte intégral se trouvent à www.marinedelivers.com.


Le contenu provenant d'un organisme qui n'est pas assujetti à la Loi sur les langues officielles est fourni au public dans la langue d'origine.