Nouvelles et information

LA VOIE MARITIME OUVRE SA 54E SAISON DE NAVIGATION ET PRÉVOIT UNE AUGMENTATION DE 3 % EN 2012
Le réseau Grands Lacs-Voie maritime soutient 227 000 emplois

St. Catharines (Ontario), le 22 mars 2012 - La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a officiellement ouvert sa 54e saison de navigation aujourd’hui à l’écluse 3 du canal Welland. Elle prévoit que le transport de marchandises augmentera de 3 % en 2012, jusqu’à 38,6 millions de tonnes. Les exportations de charbon suscitent un optimisme particulier, notamment en ce qui concerne les producteurs du Montana qui acheminent leurs cargaisons par train jusqu’à des ports des Grands Lacs où elles sont chargées sur des laquiers qui les transportent jusqu’au port de Québec en empruntant la Voie maritime. Le charbon est ensuite transbordé sur des navires océaniques en route pour l’Europe, en évitant les ports côtiers congestionnés.

Rob Bryson, responsable des activités de Parrish and Heimbecker à Hamilton, et Donald Gallienne, un dirigeant d’Aluminerie Alouette, ont pris la parole lors de la cérémonie soulignant l’ouverture de la saison. L’agro-entreprise canadienne Parrish and Heimbecker a investi 30 millions de dollars dans ses installations stratégiques de manutention des grains du port de Hamilton, témoignant de l’importance qu’elle accorde à la Voie maritime pour assurer le transport économique des céréales. Aluminerie Alouette, qui est la plus importante aluminerie d’Amérique du Nord, utilise la Voie maritime pour transporter de grandes quantités de lingots d’aluminium au moyen d’ensembles remorqueur-chaland reliant ses installations de Sept-Îles (Québec) aux ports américains des Grands Lacs. Les deux conférenciers ont insisté sur le rôle vital des transports maritimes pour la capacité de leurs entreprises respectives de faire concurrence sur un marché mondialisé.

L’ensemble remorqueur-chaland de McKeil Marine Wilf Seymour / Alouette Spirit, transportant des lingots d’aluminium, a été le premier navire à emprunter l’écluse 3 du canal Welland cette saison. « McKeil est fière de participer à la célébration de l’ouverture de la Voie maritime, a déclaré le président de McKeil Marine Steve Fletcher. Les solutions innovatrices qu’utilise notre entreprise procurent aux expéditeurs des moyens économiques et écologiques de transporter des marchandises. La Voie maritime s’emploie à promouvoir le transport de marchandises sur nos voies navigables, ce qui aide aussi à soulager la congestion des liaisons routières et ferroviaires. »

Grâce à l’utilisation d’ensembles remorqueur-chaland, des dizaines de milliers de chargements de camion sont passés des routes et autoroutes terrestres à la Voie maritime. « Nous sommes heureux de voir que le secteur du remorqueur-chaland continue de prendre de l’essor, a affirmé le directeur du développement des marchés de la CGVMSL Bruce Hodgson. Les expéditions d’Aluminerie Alouette démontrent bien comment le transport maritime peut soutenir les activités d’une grande entreprise nord-américaine tout en améliorant notre qualité de vie. »

Les transporteurs canadiens et internationaux font actuellement construire de nouveaux navires qui commenceront à naviguer sur les eaux de la Voie maritime en 2012. Collister Johnson Jr., l’administrateur de la Saint Lawrence Seaway Development Corporation des États-Unis, a fait valoir que les centaines de millions de dollars qu’investissent les transporteurs dans le renouvellement de leur flotte augurent bien de l’avenir du réseau de la Voie maritime. « Le transport maritime est déjà le moyen de transporter des marchandises qui consomme le moins d’énergie, a-t-il dit, et les nouveaux navires apporteront encore jusqu’à 40 % d’amélioration de l’efficacité énergétique. De plus, ils offriront un rendement de pointe en matière de réduction des émissions. »

Une étude économique réalisée récemment à la demande du programme L’avantage maritime démontre l’important rôle que joue le réseau Grands Lacs-Voie maritime à l’appui des économies du Canada et des États-Unis. Le transport de biens sur le réseau Grands Lacs-Voie maritime soutient quelque 227 000 emplois et 34 milliards de dollars d’activité économique. Pour de plus amples renseignements sur la Voie maritime, y compris le texte intégral du rapport de l’étude économique, veuillez consulter le site Web www.grandslacs-voiemaritime.com.