Nouvelles et information

LA RECONSTRUCTION DE MURS D’AMARRAGE DE LA VOIE MARITIME INJECTERA PRESQUE 100 MILLIONS DE DOLLARS DANS L’ÉCONOMIE RÉGIONALE

St. Catharines (Ontario), le 30 septembre 2013 – La Corporation de Gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent (CGVMSL) a annoncé aujourd’hui que l’entreprise d’Oakville Dufferin Construction a obtenu le contrat pour remplacer une série de murs d’amarrage des navires dans le canal Welland. Les travaux, d’une valeur de 86 millions de dollars, consisteront à enlever les murs d’amarrage actuels en bois et à construire de nouveaux murs d’amarrage en acier et en béton. Le solde de l’enveloppe budgétaire est consacré à l’ingénierie, à l’achat de diverses fournitures et aux inspections.

« Nous prévoyons qu’une importante part de cet investissement alimentera directement l’économie régionale, a déclaré Luc Boisclair, directeur général, Exploitation du canal de Welland. Dufferin a déjà effectué des travaux semblables pour la Voie maritime, et a été choisi après un processus rigoureux d’appel d’offres. »

Les murs d’amarrage qui seront remplacés se trouvent le long de l’écluse 1 (près du chemin Lakeshore), de l’écluse 2 (près de la rue Carlton) et de l’écluse 3 (près du Musée de St. Catharines). Le travail s’étalera sur quatre ans, commençant au début d’octobre cette année et se terminant au printemps 2017.

Pour permettre la réalisation des travaux de construction, des sections du sentier du canal Welland longeant les murs d’amarrage seront fermées à certaines périodes. Des sections de la promenade du canal Welland (ou chemin du Canal) seront aussi fermées par moments. Une signalisation sera érigée le long du canal pour renseigner le public sur les activités et les déviations routières qui en découlent.

Selon les prévisions actuelles, le projet n’aura pas d’incidence sur le trafic empruntant les ponts qui franchissent le canal Welland.

Le canal Welland est une artère vitale des transports au sein de la Voie maritime du Saint-Laurent qui relie les Grands Lacs à l’océan Atlantique. La reconstruction des murs d’amarrage est un des éléments d’un programme de renouvellement des actifs de 395 millions de dollars. La CGVMSL réalisera ce programme dans les cinq années à venir, en vue d’assurer la fiabilité continue de la Voie maritime. Le transport de biens dans le réseau Grands Lacs-Voie maritime du Saint-Laurent soutient plus de 227 000 emplois et 35 milliards de dollars d’activité économique.